en English
ar العربيةzh-CN 简体中文nl Nederlandsen Englishfr Françaisde Deutschit Italianopt Portuguêsru Русскийes Español

La casa de papel

La casa de papel toutes les saisaons

Vous envie de voir les séries de “La casa de papel”.

J’ai réalisé une liste de plusieurs série en français dans cette catégorie de séries les plus regardées. j’espère que vous allez appréciez ses séries, bon visionnage.

Prev 1 of 83334 Next
Prev 1 of 83334 Next

Si le quota de visionnage de film ou série sont dépassés, revenez à un autre moment de la journée ou le lendemain. Le quota de film et série à regarder sont mise à jour tous les minuits pour restreindre les usages abusives. En attendant vous pouvez visiter les autres pages du site, nous vous remercions de votre visite et vous dit à bientôt. Bon visionnage pour la prochaine fois

Aller sur Boutique Yann

Retour à l’accueil

Quelques expressions françaises expliquées ici :

 Aux chevaux maigres vont les mouches. 

Origine : Jean-Antoine de Baïf ; Mimes, enseignements et proverbes (1576)
Explication : Signifie que l’on persécute plus facilement un malheureux ou un misérable, qu’une personne puissante qui saurait se défendre.

 À vieille mule frein doré. 

Origine : Manuscrit du XIIIe s.
Explication : Cette expression se dit, vulgairement et par reproche, à une vieille femme qui se pare et se farde. À l’origine, on utilisait cette définition quand on préparait une bête pour mieux la vendre.

 Bon sang ne peut mentir. 

Origine : Proverbe cité par Noël du Fail ; Propos rustiques (1547)
Explication : Une expression devenue proverbe quand on parle de l’hérédité. Bien souvent, les qualités et défauts des parents se transmettent aux enfants. D’où cette expression française très connue  Les chiens ne font pas des chats  devenue également proverbe.

 C’est la mer à boire. 

Origine : Proverbe cité par Noël du Fail ; Propos rustiques (1547)
Explication : Signifie que cette chose est irréalisable, difficile à faire ou qu’on n’en voit pas la fin. À l’inverse  Ce n’est pas la mer à boire  veut dire que ce travail n’est pas trop pénible.