La santé

Revenus 1er trimestre 2021 : Apple atteint de nouveaux sommets

Hier, Apple a publié ses résultats financiers pour le dernier trimestre, soit les mois de janvier, février  et mars 2022. Il s’agit du deuxième trimestre de l’année financière 2021-2022 correspondant au premier trimestre de l’année civile 2022.

Comme si c’était une habitude pour la firme californienne pour chaque annonce de ses résultats financiers, de nouveaux records ont été établis. Voyons le détail.

Profits et revenus toutes catégories confondues

Sur la période d’intérêt, Apple a engrangé des revenus s’élevant à 97,3 milliards de dollars. Ce n’est pas le trimestre le plus haut de son histoire. Mais l’année étant cyclique en la matière, il s’agit là du meilleur résultat pour un deuxième trimestre. Le premier trimestre de l’année fiscale étant généralement le plus lucratif (octobre, novembre, décembre). D’une année à l’autre, notons une progression de 9 %.

Graphique revenus Apple trimestre 1Graphique revenus Apple trimestre 1

© Six Colors

En ce qui concerne les profits, c’est le même constat : la société dirigée par Tim Cook établit un record, pour un deuxième trimestre,  à hauteur de 25 milliards de dollars de profits engrangés.

Graphique profits Apple trimestre 1Graphique profits Apple trimestre 1

© Six Colors

L’iPhone, toujours aussi lucratif

Les ventes d’iPhone génèrent 52 % de ces 97,3 milliards de revenus, soit précisément 50,6 milliards de dollars. C’est là aussi un nouveau record pour la firme californienne, sur un deuxième trimestre. L’année dernière, l’iPhone avait généré 47,9 milliards de dollars dans le même temps. La progression d’année en année est donc de 5 % environ.

Graphique revenus Apple trimestre 1 iPhoneGraphique revenus Apple trimestre 1 iPhone

© Six Colors

Les services sont montés à 20 % des revenus totaux. Ils ont permis à Apple de récupérer pas moins de 19,8 milliards de dollars en revenus sur la période. Il s’agit là du meilleur score jamais enregistré par Apple par cette catégorie de produits. C’est aussi 17 % de plus que ce que le trimestre de 2021 avait généré.

Services et iPad : de la stabilité

Pour la catégorie accessoires, maison et autres (comprenant notamment Apple Watch, HomePod et AirPods), les revenus sont stables, à 8,8 milliards de dollars.

Graphique revenus Apple trimestre 1 catégorie AccessoiresGraphique revenus Apple trimestre 1 catégorie Accessoires

© Six Colors

Pour le deuxième trimestre de l’année 2022, il faut compter 7,6 milliards de dollars de revenus enregistrés par Apple avec ses iPad, un peu moins bien que les 7,8 milliards du même trimestre de 2021. L’évolution semble là aussi stabilisée depuis l’année dernière, après une année 2021 très (trop ?) bonne.

Graphique revenus Apple trimestre 1 iPadGraphique revenus Apple trimestre 1 iPad

© Six Colors

Les Mac ont le vent en poupe

Pour les Mac, depuis l’arrive des processeurs Apple silicon en fin d’année 2020, la progression en matière de revenus est excellente. Sur le trimestre d’intérêt, la firme californienne engrange 10,4 milliards de dollars de revenus avec ses ordinateurs, pas loin du record historique de la firme atteint le trimestre précédent (10,9 milliards de dollars.

Graphique revenus Apple trimestre 1 MacGraphique revenus Apple trimestre 1 Mac

© Six Colors

Interview de Tim Cook

Le CEO d’Apple et son directeur financier Luca Maestri ont été interviewés, suite à la publication des résultats financiers. Ils ont alors pu livrer des informations supplémentaires.

L’échange nous a appris les points suivants notamment :

  • Les résultats du trimestre sont plus élevés que les prévisions initiales de la firme
  • Apple ne cherche pas à acquérir de grandes sociétés, dans la santé et le sport particulièrement (référence à Peloton), mais vise plutôt l’intégration de plus petites firmes et de talents au grand potentiel
  • La société a insisté sur sa volonté de rendre 100 % de ses opérations ainsi que celles de ses sous-traitants totalement neutres en émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030

Il n’y a pas eu de discussions par rapport à ce qui se passe actuellement aux États-Unis, avec une volonté de création de syndicats dans les Apple Store et l’établissement d’un nouveau salaire minimum pour les employés. Comme souvent avec ces grandes firmes, et Apple ne semble visiblement pas faire exception, alors que les revenus financiers ne cessent d’augmenter, rien ne change pour les travailleurs aux plus petites payes…

À lire également :