en English
ar العربيةzh-CN 简体中文nl Nederlandsen Englishfr Françaisde Deutschit Italianopt Portuguêsru Русскийes Español
informatique

Eric Zemmour : la France nattend pas «un Trump», selon Marine Le Pen – Le Figaro

Marine Le Pen a affirmé ce samedi qu’elle «ne partageait pas» la «théorie selon laquelle la France attend un Trump» et qu’elle l’avait dit au chroniqueur Eric Zemmour, dont les intentions pour la présidentielle font l’objet de spéculations.

«Je lui ai dit que la théorie selon laquelle la France attend un Trump est une théorie que je ne partage pas», a déclaré la candidate à l’Élysée devant plusieurs journalistes en marge de sa rentrée à Fréjus (Var), alors que l’hypothèse d’une candidature de l’auteur du Suicide français agite le Rassemblement national. La cheffe du RN pense qu’Eric Zemmour sera candidat mais qu’il «n’ira pas jusqu’au bout».

«Quand on fait des affiches ‘Zemmour président’ et qu’on recherche des parrainages, c’est qu’on est candidat», a-t-elle dit. Mais pour une campagne présidentielle, qui est un «parcours d’obstacles», «il faut un projet, l’avoir maturé, des équipes, et réunir des parrainages». L’éventuelle candidature d’Eric Zemmour, «ça ne m’inquiète ni ne m’angoisse, on regarde cela avec beaucoup de calme» et sans «fébrilité», a-t-elle assuré.

À propos de la décision du CSA de décompter le temps de parole d’Eric Zemmour, elle a souhaité le respect de «toutes les règles, rien que les règles, mais pour tout le monde». Pour autant, «on va avoir le moment du troisième homme. On en a eu beaucoup», a-t-elle affirmé, citant les candidatures passées de Jean-Pierre Chevènement, François Bayrou ou encore Arlette Laguiller, ainsi que des candidatures «marginales» proches de son camp, comme Bruno Mégret, Philippe de Villiers ou Nicolas Dupont-Aignan.